Petite séance de nettoyage intérieur aujourd’hui pour Baudouin, notre VW Microbus (toujours borgne), avec notamment au programme démontage de l’aménagement camping-car « maison », mise à nu de l’intérieur et petit coup de propre (enfin, dans la mesure du possible…). ;-) L’objectif étant à terme de le remettre dans sa configuration d’origine Microbus 9 places, il nous faudra donc dénicher des banquettes arrière, ce qui ne devrait pas poser trop de problèmes… enfin j’espère ! ;-)

Baudouin VW Combi Microbus 1978 | BeCombi
La porte coulissante ne fermant plus (certainement depuis très longtemps) et laissant donc allègrement passer l’eau à l’intérieur, le plancher bois du Combi avait complètement pourri, et était devenu friable comme de la terre, transformé par les insectes en sorte de nid géant.

Une fois ce plancher retiré (âmes sensibles s’abstenir…), la tôle est évidemment bien attaquée côté porte coulissante, ou l’eau devait prendre un malin plaisir à stagner depuis des années. Encore un peu de boulot pour le (futur) carrossier…

Elevage de fourmis et autres insectes de toutes sortes dans le plancher pourri.

Elevage de fourmis et autres insectes de toutes sortes dans le plancher bois pourri. Immonde.

Le plancher est bien attaqué par la rouille côté porte coulissante. :-(

La tôle en-dessous est bien attaquée par la rouille côté porte coulissante. :-(

Une des deux vitres latérales coulissantes (la gauche) est cassée et a été remplacée par une planche de bois. Il faudra donc prévoir de la remplacer (peut-être simplement le verre ?).

La cabine après nettoyage.

La cabine après nettoyage.

On attaque ensuite la cabine, en démontant tout d’abord les sièges (à l’aide de dégrippant), puis l’ingénieuse réserve d’eau et tous ses tuyaux, installée à la place de la roue de secours sous la banquette. Cette dernière, placée sur la face avant, retrouvera donc sa place d’origine sous les sièges, après démontage de son support.

Le plancher de la cabine, lui aussi rouillé par endroit, est cependant globalement plutôt sain. La réserve d’eau des surprenants lave-phares (et du lave-glace ?), située sous le tableau de bord devant le passager, restera en place en attendant de décider si on conserve ces butoirs / lave-phares ou pas (votre avis ?). Le tableau de bord, quant à lui, est complet et plutôt en bon état, et intègre une montre et un compteur journalier. Cool.

Le velours des sièges est également correct, même si l’on devine par endroit que le Combi a été conduit par des fumeurs… Pas grave, je le suis aussi. ;-)

Les photos de la journée

Prochaine étape : passage sur le pont, remise en état moteur et freins… et premiers tours de roue ? ;-)