Le Volkswagen T3, ce bus au design si carré en comparaison à ses parents le T2 et T1. Longtemps ignoré de la scène VW, il revient en force aujourd’hui, avec son espace intérieur et ses moteurs refroidis par eau lui permettant d’atteindre des distances plus élevées ! Ses courbes droites et bien marquées, élément de style indéniable des années 80-90, ont extrêmement plu à beaucoup d’équipementiers et autres préparateurs. Voici un petit florilège de ces versions rares voire oubliées !

Une rareté, le Syncro 16 !

Beaucoup de monde aujourd’hui connait le Syncro : cette arme de tout terrain, équipée en jantes renforcées de 14 pouces, blocage de différentiel arrière, possibilité de blocage à l’avant, viscocoupleur, hauteur de caisse supérieure, etc… Un monstre déjà dans cette configuration (mon avis n’est pas du tout biaisé !). Mais saviez-vous qu’il existe une version encore supérieure ? Eh oui, le Syncro 16 ! A première vue, cela semble être un Syncro avec des jantes en 16 pouces, mais pas seulement ! Celui-ci se retrouve rehaussé encore plus haut, bénéficie de freins plus gros, d’une caisse encore plus rigide et d’une transmission renforcée ! L’arme de guerre sur piste ! Oui mais, pourquoi parle-t-on du Syncro 16 comme le graal ? C’est assez simple, seulement 2 138 véhicules ont été produits, et ce, dans le monde ! Un autre type de Volkswagen T3 de série rare : le Sinka Syncro, avec ses 1 787 unités produites.

Le camping car T3 Karmann

Dans notre milieu Combi, un proche pas trop au courant, aura souvent tendance à dire que nous roulons avec des « camping-cars ». Retenez-vous ! Il n’a pas entièrement tort. Saviez-vous que le premier camping-car sur base de T2 est apparu en Afrique du Sud grâce à l’équipementier Jurgens dans les années 70 ? (en réalité, il existe même des prototypes sur base de T1 de 1959).


C’est en voyant ces modifications que Wilhem Karmann se lança dans la fabrication de camping-car sur la base de T2 puis du T3. Il en découla deux types, le Cheetah, version un peu moins luxueuse, et le Gipsy. Au total, ce sont 778 Gipsy, dont 30 Syncro et 7 Syncro 16 (Si si !), ainsi que 113 Cheetah qui seront fabriqués. Ce n’est évidemment pas le seul équipementier à avoir produit des camping-cars T3, mais avoir l’appellation « Karmann », c’est la classe il faut avouer.

On vous met du flat 6 ?

Il est vrai que nos Combi ne sont pas spécialement connus pour leur vitesse de pointe et leur sportivité.
Mais c’est ça qui fait leur charme ! Si cependant, le camping n’attend pas, il existe une solution (légale j’entends !).
Le VW T3 a existé sur une base de Flat6 ! Réalisé par Oettinger, célèbre préparateur de l’époque, il proposait plusieurs types de préparation : amélioration du WBX4 en 2.3L, un WBX6 de 3.2L et même un WBX6 de 3.7L ! Autant dire qu’il fallait bien accrocher la ceinture ! Evidemment, la préparation arrivait avec un kit de frein amélioré, moteur, échappement, suspension, un réservoir d’essence plus grand et même un kit de carrosserie. De quoi bien faire marcher les 180 chevaux du 3.7L !

Aujourd’hui en France, de mon expérience personnelle, je n’en connais que deux : une Caravelle avec un moteur WBX4 de 2.3L et un Dehler avec un WBX6 de 3.2L.

Ce n’est pas assez extrême pour vous ? Allez, on va passer au grand papa de la bande. Tellement grand qu’il n’en existe que 15 et seulement 8 ont vu la route. Vous en avez sûrement déjà entendu parler, la Porsche B32 ! Là, on parle d’un véhicule de 231 chevaux, 4 roues motrices, look German ravageur et capable d’atteindre les 217 km/h ! Il faut savoir qu’il a été construit uniquement car Porsche ne trouvait pas de véhicule d’assistance assez rapide entre les étapes de rallye-raid en Afrique. Si un jour vous en voyez un passer, envoyez nous les photos !

Bischofberger, cette extension oubliée

Le VW T3 est très connu pour ses versions Westfalia, California, Bahamas, Viking ou encore Font Vendôme. Mais il existe également des équipementiers que l’on voit peu en France.

Par exemple, Bischofberger (pas facile à dire !) est un équipementier allemand vraisemblablement disparu aujourd’hui, qui s’est fait connaitre pour son design très discutable. Pourtant l’idée est bonne : agrandir le volume intérieur du T3. Visiblement, il existait deux types : une rallonge fixe sur le T3 et une extension amovible faisant office de salle de bain. Très peu de photos de ces extensions sont disponibles sur internet, peut-être le signe d’une grande difficulté à la vendre…

Mais ne terminons pas sur cette note… particulière. Je vous propose un équipementier peu connu, avec des idées vraiment intéressantes et sacrément bien réalisées : Weinsberg, avec notamment le Weinsberg Terra A. Ici, on est dans le Summum du luxe : cuisine avec 10 kg de gaz, des armoires partout, deux lits de 130 cm de large, chauffage… mais surtout, une rehausse hors du commun, une sorte de réhausse Westfalia améliorée ! Je vous laisse en juger. De la même manière, cette rehausse est assez rare en France, je n’en connais que deux, et aux dernières nouvelles, ces deux T3 était en cours de restauration !

Et vous, vous en pensez quoi de ces constructeurs et de ces versions ?

N’hésitez surtout pas à nous dire si vous désirez en voir plus !