Des photos pas passionnantes, mais j’ai profité de la présence du Combi sur le pont dans le cadre de son « opération du coeur » pour jeter un oeil (inexpérimenté) dessous (plancher, châssis, passages de roue, support batterie…), un peu plus longuement que lors de son achat.

Chassis combi 5

Cela confirme mon premier sentiment : il semble que tout cela soit sain, voire très sain, pour un Type 2 de son âge (bientôt 40 ans…). Il faut dire que le climat des Hautes-Alpes, où il a passé toute sa jeunesse, est particulièrement sec et clément (c’est bien pour cela qu’on y va en vacances…).


 
Reste désormais à en prendre soin et le faire dormir au sec pour conserver tout cela dans le même état le plus longtemps possible !