Le Mythe du West | BeCombi
Tous les possesseurs de VW Combi entretiennent une relation très particulière avec leur bus, encore davantage peut-être lorsqu’il s’agit d’un Camper.

Carl Rocheleau auteur du Mythe du West | BeCombiCarl Rocheleau, auteur et enseignant québécois, a eu la bonne idée de réaliser un documentaire, intitulé Le Mythe du West, qui s’interroge sur ce qui définit réellement les passionnés de VW Campers. Qui sont-ils ? Est-il possible de leur trouver des points communs ? Comment saisir cette essence qui rend ces gens si sympathiques ?
Carl, lui-même propriétaire d’un Combi Westfalia, est passionné par le voyage, et en particulier par ces «grille-pains géants, ces suppositoires colorés», qu’on appelle les « Wests » au Québec. Il a acheté son premier Bus Volkswagen alors qu’il terminait sa maîtrise sur la mythologie dans la littérature et s’est aussitôt intéressé à la meilleure manière de faire connaître au monde entier ces gens uniques qui parcourent le Québec à 90 kilomètres à l’heure.
Le Mythe du West | BeCombi

Un documentaire socio-financé

Le Mythe du West est socio-financé, c’est-à-dire que sa production dépend de la contribution des gens qui s’y intéressent. Voici comment fonctionne le financement :

  • Pour tout don de moins de 20 $, vous serez remercié par courriel et recevrez automatiquement les nouvelles concernant le projet.
  • Pour 20 $, vous obtiendrez un hyperlien vers la version complète et en haute définition du documentaire. Plutôt que d’avoir accès à huit capsules de 3 à 5 minutes, vous aurez accès à 80 minutes de pur mythe.
  • Pour un don de plus de 20 $, vous serez remercié dans le générique du documentaire et recevrez l’affiche officielle.
  • Toute contribution élevée (100 $ et plus) fera de vous un producteur associé et vous permettra d’être remercié dans les cinq capsules officielles du documentaire.

Les premières capsules

Pour avoir accès aux entrevues complètes, il vous faut contribuer au documentaire. En attendant, vous avez accès à ces « capsules » pour vous titiller. Le site internet proposera en tout huit capsules de 3 à 5 minutes. Ceux qui veulent en avoir plus peuvent déjà se rendre dans la section « contribuer » du site afin de financer personnellement le documentaire. De cette façon, ils recevront une version longue du documentaire (durée approximative de 80 minutes).

18 ans de bonheur

Rachel est la première passionnée que Carl a rencontrée. Ses filles l’ont forcée à le poursuivre dans le centre-ville jusqu’à ce qu’il s’arrête. Ils ont discuté quelques minutes et elle l’a quitté en lui laissant son numéro : « J’ai trois Wests. Si t’as besoin de conseils ou d’un coup de main, hésite pas. » Quand l’idée de faire un documentaire est venue à Carl, c’est à elle qu’il a pensé en premier. Voici donc la première capsule, celle qui a permis à Carl de voir si le projet tenait la route. C’est cette capsule, filmée avec son appareil photo, qui lui a également permis de récolter les premières contributions nécessaires à la production du Mythe du West.

Capucine

Jean Pierre Girard, enseignant et auteur, a partagé son bonheur en West dans une série de chroniques publiées en 2001 dans le Devoir. Avec sa fille de huit ans, il a parcouru l’est du Québec durant huit semaines. Ses chroniques sont aujourd’hui publiées sous forme d’un recueil intitulé L’Est en West, publié chez Québec Amérique. Si vous aimez son approche de la vie, vous pouvez vous procurer ses Chroniques de rien, disponibles sur son site.

Retrouvez le Mythe du West

Si, comme nous, vous avez aimé la simplicité et la sincérité des ces deux premiers entretiens et souhaitez en savoir plus sur Le Mythe du West ou soutenir Carl dans sa démarche, rendez-vous :