Airmapp par FlorianNous vous avions déjà parlé parlé de Florian, lors de la sortie de sa géniale application Airmapp, qui permet de mettre en relation tous les possesseurs de Volkswagen anciennes refroidies à air.

Passionné de VW anciennes, Florian fait à nouveau parler de lui, mais cette fois-ci pour son incroyable sauvetage par hélicoptère d’un Barndoor tôlé de 1951, abandonné quelque part en Suède.

Le sauvetage d'un VW Barndoor tôlé de 1951 par Florian | Be Combi

Le plus vieux Combi de France ?

Après son rapatriement en France, ce Barndoor tôlé de début 1951 (donc année modèle 1950) pourrait devenir, selon le registre assez exhaustif disponible sur barndoor.dk (qui recense plus de 900 barndoors dans le monde) et d’après ce qu’on connait de la scène VW française, le plus vieux Combi de France !

Le sauvetage d'un VW Barndoor tôlé de 1951 par Florian | Be Combi Quelques éléments caractéristiques de ce Combi très rare : pas de lunette arrière, feux arrières en verre, moteur 25 hp, boite non synchronisée, flèches nervurées, pas de pare-choc arrière, déflecteurs sur charnières piano, 1 seul réflecteur à l’arrière, nombreuses tôles spécifiques….

Si Florian ne souhaite pas révéler comment il a déniché cet exemplaire de Combi très rare, en Suède, à plusieurs milliers de kilomètres de route de la France, il nous laisse malgré tout entendre qu’il en connaissait l’existence depuis plus de 4 ans, et qu’il lui a fallu s’armer de beaucoup de patience pour parvenir à ses fins. On veut bien le croire.

Le Barndoor serait une première main, et aurait été utilisé jusqu’en 1965, avant d’être mis au rebut par son propriétaire, qui a alors démonté son moteur et sa boite, et a boulonné une grosse poutre en acier sous le châssis du combi avec un anneau en son bout afin de le remorquer jusqu’à l’endroit ou Florian l’a récupéré… c’est à dire au bord d’une forêt, dans un marais ! En effet, c’est comme cabane de chasse que le Barndoor a été utilisé à cet endroit (qu’il n’avait pas quitté depuis). Son propriétaire y a même installé 2 petits sièges et un poêle à bois, poêle pour lequel il a percé un gros trou en haut d’un coin arrière afin d’y faire passer la cheminée… L’homme est désormais décédé, mais 48 ans plus tard (sic), ses 2 fils possèdent toujours le terrain et ceux sont donc eux qui ont vendu l’abri de chasse le bus à Florian.
Et aussi incroyable que cela puisse paraitre, Florian dispose même de la carte grise suédoise du combi !

A Combi d’exception… sauvetage d’exception !

On peut dire que Florian, aidé de son frère, n’a pas ménagé ses efforts pour sauver cet exemplaire rare de Combi, puisqu’il lui aura fallu parcourir près de 6.000 km aller-retour soit 5 jours de route et 2 jours sur place pour y parvenir.

Le sauvetage d'un VW Barndoor tôlé de 1951 par Florian | Be Combi
Florian avait envisagé la « solution hélicoptère » avant le sauvetage, mais rien n’était décidé avant d’arriver sur place et de constater la situation. Il s’était assuré auprès du pilote qu’il pouvait le prévenir la veille pour le lendemain sans aucun souci. Parfait !

En arrivant sur place, Florian et son frère découvrent que la végétation a considérablement envahi la première partie du chemin qu’ils voulaient emprunter pour s’approcher un peu plus du marais.
Ils constatent également que le bus est bloqué dans 30 cm d’eau… et 10 cm de glace ! Il leur faudra plus de temps que prévu pour le dégager du sol…
Ils décident donc tout de suite de faire appel à l’hélico pour leur simplifier la tâche. La seule autre solution qui s’offrait à eux aurait en effet été de dégager le chemin forestier, d’abattre 50 m de forêt dense, et de louer un engin à chenilles pour passer dans le marais… Des opérations longues et également coûteuses. Le choix était donc vite fait.

Le sauvetage d'un VW Barndoor tôlé de 1951 par Florian | Be Combi La première chose à faire était donc d’amener tout le matériel sur place à travers 500m de foret et 500m de marais… : un tirefort de 3,5 tonnes et son cable en acier de 20m, 3 bastaings, les élingues, les sangles, les pelles, pioches, cordes d’escalades, visseuses, coffret a cliquet…
Florian et son frère ont riveté les portes à la carrosserie pour rigidifier l’ensemble, détaché les morceaux de châssis qu’ils ont laissés dans l’eau dans un premier temps (il aurait était trop dangereux pour la suite de les laisser accrochés à la carrosserie), puis ils se sont servi de l’anneau installé par l’ancien proprio pour tirer le bus 6 ou 7 mètres en arrière sur un endroit plus sec.
Ils ont ensuite sorti les bouts de châssis de l’eau, toujours a l’aide du tirefort, puis ont préparé le levage de l’ensemble. Belle surprise concernant les pièces sur le châssis puisqu’ils découvrent, en très bon état, le train avant complet avec freinage, les jantes d’origine en 16″, le boitier de direction, le klaxon….

[Pour la petite anecdote, des castors avaient construit un barrage en amont du marais une semaine avant l’arrivée de Florian, ce qui avait provoqué une montée du niveau d’eau d’environ 30 cm !
Pour éviter que l’opération de sauvetage ne soit encore plus difficile, le propriétaire du terrain a donc fait exploser ce barrage 2 jours avant à l’aide de 3 charges de dynamite…. Welcome to Sweden !
]

Le sauvetage d'un VW Barndoor tôlé de 1951 par Florian | Be Combi
Florian et son frère logeaient pendant les opérations dans une cabane de chasseur au bord d’un lac, que le propriétaire leur avait louée pour… une semaine ! Florian l’avait pourtant prévenu qu’ils seraient repartis en 2 jours mais celui-ci n’y a pas cru un instant et a donc loué la cabane pour la semaine entière… Il a finalement du prendre les 5 autres jours a sa charge !
Le lendemain de leur arrivée, il est venu voir sur place ou en était le sauvetage et n’en est pas revenu lorsque Florian lui a répondu : « On remballe, on a fini, l’hélico arrive dans 1 heure ! ». Au même moment, une journaliste locale qui savait que le sauvetage aurait lieu cette semaine, arrive, elle aussi surprise et n’en croyant pas ses oreilles (au sujet de l’hélico). Elle a donc assisté une heure plus tard au levage du combi et a écrit un article qui paraitra dans un magazine suédois le mois prochain… Florian lui doit d’ailleurs la plupart des photos du levage, puisqu’il était alors bien trop occupé pour en prendre !

Que va devenir le Barndoor ?

Le sauvetage d'un VW Barndoor tôlé de 1951 par Florian | Be Combi
Contrairement à ce que pensent la plupart des néophytes (dont je fais partie) en voyant les photos, Florian nous assure qu’il y a beaucoup d’éléments à sauver sur ce bus et que la plupart des tôles resteront d’origine. L’utilisation de tôles de repro ne sera faite finalement que pour les pièces « basiques » comme les planchers avant/arrière, les traverses, les supports de cric ou la jupe avant
Le sauvetage d'un VW Barndoor tôlé de 1951 par Florian | Be Combi Le chassis sera reconstruit sur un marbre à l’aide des pièces « sorties du marais » et de pièces d’origine dont Florian dispose, qui proviennent notamment d’une épave de 1952.

La carrosserie devrait retrouver partiellement sa peinture d’origine et subir des retouches là ou c’est nécessaire. Un coloriste est en train de répliquer la teinte exacte à l’aide d’un échantillon de tôle en peinture d’origine que Florian lui a fourni (passage au spectrophotomètre et ajustements manuels ensuite).
Une peinture complète du bus n’est cependant pas exclue dans le cas où le résultat ne serait pas satisfaisant, mais le bus gardera dans un premier temps sa patine d’origine.

Le bus sera normalement visible sur les meetings de la saison 2014 ! L’objectif que s’est fixé Florian, c’est de le présenter lors de la première Rencontre Barndoor, les 19 & 20 avril 2014 aux Pays-Bas. Un objectif particulièrement ambitieux étant donné l’état du Combi, mais après l’exploit qu’il vient de réaliser, on ne doute pas de la capacité de Florian à relever ce nouveau challenge !

L’incroyable video du sauvetage