Campmobile 1970 2

Le fabricant allemand Westfalia est impliqué très tôt dans le développement de la seconde génération de Combi. Dès sa sortie il propose une nouvelle gamme d’aménagements camping-car ingénieux et fonctionnels dont le succès ne fera que s’amplifier au fil des années.

Véritable âge d’or de la production Westfalia, les années 60 à 70 représentent probablement la période la plus fertile et la plus inventive pour le célèbre aménageur allemand. Renouvelés et sans cesse améliorés, les modèles proposés à l’époque connaissent un énorme succès en Europe mais aussi aux Etats-Unis. L’ensemble de la production signée Westfalia ne suffit cependant plus à répondre à la demande mondiale.

Rapidement, plusieurs concurrents locaux (principalement au Royaume-Uni et aux Etats-Unis) voient le jour ou prennent de l’ampleur. Devon, Danbury, EZ Campers, Riviera, Sundial Campers, Viking, … pour ne citer que les plus connus, offrent autant d’alternatives crédibles aux aménagements Westfalia. Malgré cela, la marque allemande reste la référence incontestée et gagne durablement le cœur des aficionados du véhicule mythique de Volkswagen.

1967 : une nouvelle gamme pour le lancement du Bay Window

Doc Westfalia SO69 2Dès la préparation de la seconde génération de Combi baptisée Bay Window, et qui arrivera sur le marché en août 1967, Volkswagen partage en amont des informations stratégiques avec Westfalia. Cela permet à l’aménageur d’être fin prêt pour le lancement du nouveau T2. C’est donc dès l’automne 1967, au salon de la caravane d’Essen (Allemagne), que Westfalia expose fièrement sur son stand une gamme entièrement renouvelée de camping-car sur base Combi.

Le changement le plus radical par rapport à la famille des camping-cars Westfalia Split est sans conteste le nouveau toit relevable en polyester qui occupe désormais les 2/3 de la longueur totale du véhicule. Incliné sur l’avant et s’ouvrant sur l’arrière, il permet de se tenir debout dans l’espace cuisine et d’accueillir un hamac escamotable, parfait pour faire dormir un enfant.

Basés sur des Combi dont le toit est découpé en usine (chez VW) sur le gabarit du toit ouvrant, l’évolution vers le toit pop top s’avère donc parfaitement naturelle et assez simple à mettre en œuvre dans les usines de Westfalia. A cette époque, l’arrière du toit du Combi est occupé par un second « chapeau » en polyester qui est un porte-bagages.

Mais malgré l’ingéniosité de ce nouveau toit et son succès, Westfalia continue de proposer à son catalogue – jusqu’en 1970 – trois alternatives possibles : aucun toit relevable, toit champignon (du même type que celui des Combi Split Westfalia) et enfin au Royaume-Uni le très populaire toit Dormobile.

Sur le plan des coloris, les campers sont généralement d’une seule teinte unie, tandis que le toit en polyester demeure systématiquement blanc. Les premiers modèles Westfalia Bay Window sortent ainsi sous l’appellation SO 62 et s’avèrent assez proches des aménagements SO 44 que l’on trouvait quelques mois avant sur les Combi Split.

1969/1970 : Oslo, Paris, Zurich, Rome, Stockholm, Amsterdam et Bruxelles !

Les SO 69 présentés en 1969 connaissent sept variantes qui adoptent les noms de grandes capitales européennes. Enfin une façon claire de se repérer au sein d’une gamme de plus en plus large. Les Westfalia SO 69 sont cependant assez proches les uns des autres, et seule la disposition des meubles change suivant les versions.

Les kits Mosaik lancés en 1970 permettent pour leur part de choisir librement quels meubles et quels aménagements les acquéreurs souhaitent pour leur Combi. Ils doivent alors les installer eux-mêmes dans leur véhicule. Les kits Mosaik portent les références SO 70 et SO 71.

Août 1972 : arrivée du Combi T2B

1972 Westfalia 1

C’est lors de ce nouveau millésime que Volkswagen décide de mettre sur le marché la seconde version du Combi Bay Window – le T2B – en effectuant notamment ce que l’on appellerait aujourd’hui un « facelift ». Ainsi, les clignotants situés à l’avant migrent vers le haut de part et d’autre de la grille d’aération, tandis que les feux arrière sont à présent beaucoup plus proéminents.

Les SO69 deviennent alors les SO72 et adoptent les appellations commerciales Luxembourg, Los Angeles, Helsinki, Houston, Madrid et Miami. Les modèles portant des noms de villes américaines sont d’ailleurs spécifiquement conçus pour le marché US. Plus globalement, l’ensemble des Combi Camper sont commercialisés sous le nom Campmobile aux Etats-Unis – nom que l’on retrouve d’ailleurs dans de nombreuses publicités de l’époque – tandis que son équivalent est Continental au Royaume-Uni.

Septembre 1973 : le nouveau toit pop top devient le standard… et le restera jusqu’à aujourd’hui !

Malaga 1En septembre 1973, le Salon Automobile de Francfort est l’occasion pour Westfalia de dévoiler son fameux toit relevable qui connaîtra le plus grand succès de l’histoire de la marque et qui demeure aujourd’hui encore le choix d’un très grand nombre d’aménageurs de fourgons compacts. Dès cette époque, le toit en polyester s’ouvre sur l’avant du véhicule, juste après le poste de pilotage et se poursuit jusqu’au bout du véhicule.

Mais ce toit demande des modifications importantes (effectuées en usine chez VW) sur la structure même du Combi. Il doit alors être équipé d’une large barre de renfort assurant la rigidité du véhicule. Ainsi découpé, environ 1/3 du plafond du Combi est à même d’accueillir l’équivalent d’un sommier en bois, tandis que l’autre moitié du lit est escamotable afin de pouvoir se tenir debout dans l’espace cuisine.

Les modèles de 1974 présentent encore une nouvelle disposition de l’aménagement intérieur. L’évier passe derrière le conducteur tandis qu’un meuble tout en un avec plaques de cuisson, tiroir et réfrigérateur / glacière prend place au niveau de l’ouverture de la porte coulissante.

1972/1974 : Continental, la référence anglaise

Le Continental est le premier modèle d’aménagement Westfalia entièrement dédié au marché anglais. Il est dérivé de l’aménagement Helsinki mais est prévu pour une configuration avec volant à droite.

Sa principale originalité est sa plaque de cuisson escamotable dissimulée dans le meuble garde-robe qui vient prendre appui sur le meuble qui héberge le réfrigérateur et l’évier lors de son utilisation. Les tissus des rideaux et de la sellerie sont facilement reconnaissables avec leur teinte « moutarde ».

Cet aménagement connaîtra un grand succès au Royaume-Uni et sera également mis en avant par Volkswagen UK.

1974/1975 : Malaga, un modèle très populaire

Malaga 6Les nouveaux SO73, dont le fameux Malaga fait partie, inaugurent encore un nouvel aménagement qui voit notamment l’apparition d’une penderie située derrière le conducteur. Celle-ci, qui exploite au maximum la hauteur du Combi oblige toutefois à réduire de façon drastique la taille de l’évier qui est situé sur le même meuble que la penderie. Cela présente cependant l’avantage de dégager l’ensemble de l’espace arrière afin d’offrir un grand lit pleine largeur très confortable (140 cm de large) pour deux adultes.

En outre, la petite banquette complémentaire s’avère particulièrement pratique pour accueillir un enfant et permettre à une famille de manger autour de la table escamotable. Le modèle Malaga connaîtra un grand succès en France.

1975/1979 : Helsinki et Berlin, les nouvelles stars des camping-cars

Berlin5Dès l’année 1975, Westfalia choisi de rationnaliser de façon drastique sa gamme et ne propose plus que les modèles SO 76/1 et SO 76/2, beaucoup plus connus sous les appellations Berlin et Helsinki. Berlin est entièrement nouveau, tandis qu’Helsinki reprend une désignation déjà très populaire chez Westfalia par le passé. Ils sont tous les deux disponibles au choix sans toit relevable, avec toit champignon ou encore avec le grand toit pop top.

Dans le même temps, Westfalia propose l’option coffre avant pour la roue de secours, qui prend alors place sur la face avant du Combi. En son absence, le propriétaire devra se contenter d’une petite roue de secours compacte qui s’accompagne d’un compresseur électrique.

Aux Etats-Unis, c’est en 1978 que les Campmobile adoptent quant à eux la disposition Berlin. Les plaques de cuisson sont montées en standard sur tous les modèles Campmobiles Deluxe, tandis que les modèles Standard n’en sont pas équipés. Il en va de même pour le toit pop top.

Produits jusqu’à la fin de l’année 1979 – qui correspond à l’arrivée du nouveau Transporter T3 – les aménagements Helsinki et Berlin ont connu un énorme succès pendant toute la durée de leur commercialisation et sont encore aujourd’hui les aménagements les plus recherchés sur les Combi vintage. A tel point que les actuels California à présent fabriqués par Volkswagen s’inspirent encore très largement de la disposition Berlin conçue par Westfalia… il y a désormais 40 ans !

Pendant ce temps-là aux Etats-Unis…

Aux Etats-Unis, les campers signés Westfalia sont baptisés « Campmobile » tandis que les anglais lui préfère l’appellation « Continental ». Ce sont donc ces deux noms que l’on retrouve sur l’ensemble des brochures commerciales, publicités, … de l’époque !

Les Campmobile américains sont vendus sous les dénominations SO 73/2, SO 73/4, SO 76/6 et proposent une disposition identique aux modèles européens exceptés des éléments propres au marché US, notamment les prises permettant de relier directement l’alimentation en eau et en électricité 110 volts

Quelques chiffres de la production Westfalia

Usine-Westfalia-3Le 8 mars 1968, Westfalia fête son 30.000ème camper produit. Dès mai 1969 les cadences qui avaient très largement augmenté à la sortie du Bay Window se ressentent directement : on atteint le 50.000ème camper signé Westfalia. Enfin, le 23 juin 1971 la barre des 100.000 véhicules est franchie.

Dès 1968, les exports représentent 75% des ventes de camper Westfalia. Mais à contrario en 1973, les crises successives du pétrole ont raison de ce succès et les ventes s’érodent très rapidement.

A partir de 1975, quand l’économie semble repartir, Westfalia revoit complètement son offre et la simplifie de façon drastique : seuls deux modèles d’aménagements sont conservés au catalogue. Les niveaux de ventes précédents ne seront jamais atteints de nouveau, mais la barre des 175.000 campers est tout de même franchie en 1976 chez l’équipementier allemand.

Usine-Westfalia-1

Pour approfondir le sujet…

Voici une sélection de livres et de magazines traitant des aménagements Westfalia de la période Combi Bay Window, c’est à dire pour les transformations camper de 1967 à 1979.

> En français

Combi Magazine / Super VW Magazine

Sans hésitation, les magazines Super VW (mensuel) et Combi (deux fois par an) sont les meilleurs moyens de découvrir en détails les aménagements Westfalia qui ont été les plus populaires entre 1967 et 1979. Chaque présentation de véhicule est abondamment illustrée, ce qui permet de se faire un avis précis sur les différents types d’intérieurs.

Eternel Combi

Beau livre qui présente de nombreux Combi – à la fois des Split et des Bay Window – cet ouvrage est idéal pour détailler certains aménagements Westfalia. Il s’agit en fait d’un recueil des meilleures présentations de bus publiées à la fois dans Super VW et Combi Magazine. Un bel objet collector.

Combi et Transporter, de fidèles serviteurs
Ce livre est à ce jour le plus complet en français sur le Combi. Il aborde succinctement les aménagements campers proposés par Westfalia, tandis qu’il est beaucoup plus détaillé sur les aspects techniques des différents modèles de Combi. (Split, Bay Window, Transporter T3)

> En anglais

Camper & Commercial Westfalia Edition
Il s’agit ici d’un hors-série du magazine anglais Camper & Commercial qui regroupe la presque totalité des différentes déclinaisons des modèles Westfalia. De très nombreuses photos et autres détails techniques l’illustre, et seront par exemple très utiles lors d’une restauration détaillée. Malheureusement épuisé en version papier, ce hors-série peut toutefois être acquis en version électronique (pour tablettes).

VW Camper : the inside story
Tous les grands aménageurs de versions camping-car sur base Combi sont traités dans cet ouvrage très complet. Les différents modèles de la marque Westfalia occupent plus d’un tiers du livre et s’accompagnent de nombreuses photos.

Volkswagen Camper : Six decades of success
Magnifique ouvrage signé de l’expert Richard Copping qui nous détaille ici tout l’historique de la firme Westfalia – et de ses principaux concurrents – avec force détails, photos magnifiques de grande taille et documents d’époque. La bible pour tout passionné de Combi camper.