Vous lisez
Un intérieur tout neuf pour Tchouk

Un intérieur tout neuf pour Tchouk

presentation

Quand il s’agit de rénovation, très souvent les passionnés ont en tête la carrosserie, le moteur ou encore les trains roulants… Mais en réalité il existe une autre rénovation, technique et très longue : La sellerie intérieure ! Et autant dire que Tchouk, mon T3 de 1982, en avait gravement besoin ! Je me suis donc adressé à des amis selliers, Patrick et Thomas de Tilcara spécialisés dans la sellerie de Yacht de luxe !

Définir l’envie, le besoin et le style

Pour bien commencer le boulot, il faut tout d’abord déterminer le besoin, les couleurs, les textures… Par chance, Patrick est un passionné du milieu Combi VW (possesseur d’un T3 de 1982 et d’un T2a qu’il a entièrement refait au Canada, son premier Combi fût un Split 21 fenêtres !), il connait donc bien les différentes techniques pour les sièges de Combi ou encore les panneaux de portes ! Nous partirons sur un design à l’ancienne (une seule bande sur toute la longueur intérieure), avec des textures de simili-cuir et de tissu, dans des tons un peu plus actuels. En effet, Tchouk n’est pas un show-car (surtout en l’état actuel !), mais un T3 pour voyager, partir loin et vivre en confort. Les couleurs choisies sont donc de tons assez clairs, un simili-cuir couleur macadamia et un tissu au touché velours « taupe » (plus proche d’un gris sombre avec sa trame fine et croisée de couleur noire). En terme de quantité, autant ne pas lésiner, nous avons passé plus de 9 mètres linéaires de simili-cuir et 6 mètres de tissus !

Un travail conséquent : Les sièges avants

Ceux possédant un Combi avec des sièges en simili-cuir vous le diront : C’est super résistant, mais l’été… Vous êtes assurés d’être en sueur au bout de 5 km ! En effet, d’origine les sièges ne sont pas super respirants (très pratique car très facile à nettoyer sur ces versions), et notre vision du voyage impliquant de longues heures assis sur le siège, je voulais y remédier ! Mon choix est fait, ce sera assise en tissu, et rebord en simili-cuir (avec une sur-piqure du meilleur effet !)

Un rendu au top, pour un confort encore amélioré

Pour commencer, il faut démonter les sièges. Rien de bien compliqué, il suffit de sortir les caches plastiques en bas de chaque coté du dossier (sans rien casser !), puis de desserrer les deux vis afin de séparer le dossier de l’assise. Ensuite il faut faire sauter le ressort qui maintient le réglage du dossier (à l’aide d’un gros tournevis et d’un marteau). Une fois le ressort hors tension, il ne reste plus qu’à démonter les vis retenants les glissières des sièges et voila ! Maintenant, on laisse faire le pro… J’en ai même profité pour monter des accoudoirs et atteindre le confort suprême dans un T3 !

Après discussion avec Patrick, nous décidons de conserver la mousse d’origine, car elle est en très bon état malgré son âge. il fera une petite modification sur le maintien latéral de l’assise, en rajoutant une mousse de chaque côté : un léger baquet sur l’assise pour les virages ! Ensuite, il démontera les housses pour s’en servir comme d’un patron, et ni une ni deux, les nouvelles housses sont réalisées !

Le dossier se met facilement en s’enfilant de haut en bas (enfin, l’ajout des accoudoirs à rendus la fabrication plus technique que prévue !), sans oublier de fermer les petites dents sur la base. L’assise, elle, est tenue par une bande de carton repliée. Rien de bien technique, mais nécessite quand même de tout démonter pour être sûr qu’elle ne se décrochera pas plus tard. Cela demande pas mal d’efforts pour que le tissu soit droit, bien tendu, etc… Un vrai métier !

Dernière étape, les panneaux de portes !

Des beaux sièges ne seraient rien sans des panneaux de portes unis ! Tchouk est un T3 breton (première immatriculation dans le 35, et il n’a jamais quitté la Bretagne avant moi). Donc cela signifie pas mal d’humidité dans sa vie… et les panneaux en carton, ils n’aiment pas trop ça l’humidité ! Le panneau de porte conducteur, et le panneau de porte latéral devaient être changés depuis un bout de temps. Au final, nous avons changé les deux panneaux des portes avants (parce que ça me faisait trop mal d’arracher le simili cuir d’origine !) ainsi que la porte latérale. Des panneaux en MDF, un poil plus épais, mais bien plus résistants seront posés. Pour changer les panneaux, pas le choix, il faut tout démonter ! Nous avons fait sauter les points de soudure des baguettes qui tenaient le haut des panneaux arrières, réaliser des gabarits, et mis des clips invisibles de partout, avec un passepoil pour les finitions ! Le rendu est terrible, avec une bande parfaitement alignée tout du long du Combi, et un jeu sur les textures avec ce tissu velours ! Le lit arrière est entièrement en simili-cuir, car avec notre chien, nous préférons éviter le tissu un peu trop accroche poil !

A lire aussi
Fillmore Combi T3 Elodie

Le rendu

Le résultat final est incroyable. Les couleurs marrons d’époque rendaient l’intérieur un peu triste et compressaient le volume. Là désormais, avec les panneaux de portes et les sièges plus clair, la cabine avant respire, ainsi que « l’espace de vie » !

Désormais, il va falloir régler encore quelques petits soucis mécaniques, revoir la suspension et surtout refaire une peinture extérieure, complètement passée par le temps… Sans oublier de refaire les meubles intérieurs, pour un style sur-mesure.

(Sans rire, j’ai l’impression qu’il y a encore tout à faire !)

Réagissez !
Beurk
0
Crazy
3
Heureux
6
J'adore
17
Pas sûr
0
Triste
0
Commenter (0)

Commenter cet article ?

BeCombi.com, le premier site dédié à tout l'univers du Combi Volkswagen.